Ceci est une version archivée de FrANcesflorin à 2020-03-26 13:04:13.
  • Phrases complexes
2b) Telecharger le fichier IMG.pdf (1.7MB)
4) a) don ils montèrent dans le bâtiment, mais ne trouvèrent personnes.
  1. et qui alla égorger égorger l'homme.
  2. où il tomba à l'eau qui grouillait de requins.
5) a) Depuis des heures que je cherchais en vain le sommeil.
  1. Dans la plaine désolé où l'on posa des pièges à loups.
  2. La fête où elle viendrait bien volontiers.
  3. Claire don tout le monde avait applaudi.
  4. Une sculpture que Louise offre.
8) 1) a) Lucien est satisfait : son équipe a remporté la victoire.
  1. Le pompier fronce les sourcils : le feu progresse vers la maison.
  2. Il ne voulut pas dormir pendent le voyage : il était trop mal installé.
  3. On peut le remplacer par "car". Ex : Lucien est satisfait car son équipe a remporté la victoire.

Osca Florin, te cal far la lectura de la seguida J Valjean qu'es penjada sus quasern de texte


  • Jean Valjean N°4

1) Javert vient au lit de mort de Fantine pour arrêter Jean Valjean pour le vol de la pièce qui l'a (qu'il a) commis sur un enfant. Fantine croit que Javert est venu l'arrêter, elle en est devenue terrorisé(e).
2) Jean Valjean demande un répit à Javert car ceux (celui-ci) même le saisit au collet et du coup en quelque sorte, Javert était en train de l'étrangler
5) Javert est comparé avec un fauve sans pitié qui lors qu'il parle sa voie (voix) fait penser à un rugisment (rugissement). Il parait terrifient (ant). Jean Valjean est alors assimilé à un combattant mystérieux et insaisissable, un lutteur ténébreux que Javert étreignait depuis cinq ans sans pouvoir le renverser.
6b) La regard de Fantine pour décrire la scène de l'arrestation apporte au récit de la peur pour le personnages qu'est Javert. Elle ne peut pas supporter de voir Javert. Elle se cache même le visage de (par) peur de lui.

Bien mais attention aux fautes!! Relis toi...
Il te manque la dictée


  • Dictée

<< On m'assure, dit le chat, que vous avez le don de vous changer en toute sorte
  • d'animaux, en lion, en éléphant.
-Celà est vrai, répondit l'ogre brusquement, et pour vous le montrer, vous allez
  • me voir devenir lion.>>
Le chat s'effraya de voir un lion devant lui et il gagna aussitôt les goutières.
  • Voyant que l'ogre quittait sa première forme, le chat descendit et avoua sa peur.
<<On m'assure encore, dit le chat, que vous avez le pouvoir de vous changer en rat
  • ou en souris. Je vous avoue que je tiens celà pour impossible.
- Impossible! reprit l'ogre. Vous allez voir.>>

« On m’assure, dit le chat, que vous avez le don de vous changer en toutes sortes d’animaux, en lion, en éléphant.
- Cela est vrai, répondit l’ogre brusquement, et pour vous le montrer, vous allez me voir devenir lion.» Le chat s’effraya de voir un lion devant lui et il gagna aussitôt les gouttières. Voyant que l’ogre quittait sa première forme, le chat descendit et avoua sa peur.
« On m’assure encore, dit le chat, que vous avez le pouvoir de vous changer en rat ou en souris. Je vous avoue que je tiens cela pour impossible.
- Impossible? reprit l’ogre. Vous allez voir.»

Compare, compte le nombre de fautes et reporte le sur ton plan de travail




  • OCCITAN
1) Carnaval es vestit d'una vesta vèrda e rotge amb una corona e Caresma es vestit de negre e de blanc. Carnaval es un rei e Caresma es una nòna
2) Aquela representa un caval qu'es sus una vaca e que va metre de socissa dins un panièr. Carnaval se trufa del fach que los musulmans pòdan pas manjar de pòrc e del del còp va metre de socissa dins un panier qu'aperten a musulmans.(As una imaginacion bela e un pauc estranh a l'encòp, çò qu'es representat es la grèpia (crèche ) amb lo nenon Jesus...)
3)Carnaval simbolisa lo fach que lo pòble de Caresma es pas fòrt e del còp totes sos guerriers morissaon e lor rei
4) Ièu pensi que far tindar la clòcha per dire que Carnaval va arrestar de far causas maridas. Me far pensar a l'ora d'una messa.

Un bon nivèl d'occitan! A mai as trapat los accent, Osca!! Mas ieu vegèri pas de musulmans...


  • Conditionnelle présent

1)Mettez les verbes entre parenthèse au conditionnel présent:
­Si j'habitais en ville, je (vendre) viendrais ma voiture et je(prendre) prendrais les transports en commun.
­Nous (vouloir) voudrions savoir quand part notre train.­
S'ils avaient un garçon, ils l'(appeler) appelleraient Arnaud.­
Si j'étais riche, je (faire) ferais le tour du monde.­
Tu as pris du poids. Tu (devoir) devrais faire du sport.­
S'il avait le choix, il (préférer) préférerait partir en vacances.­
Si j'invitais vos parents, vous (venir) viendriez aussi?­
Si j'étais toi, j'(aller) irais plus souvent à la mer.­
(pouvoir) Pourriez ­vous me prêter votre stylo?
­Si on allait en Alsace, on (pouvoir) pourrait faire de belles randonnées; on (boire) boirait de grands vins et on(voir) verrait de magnifiques vignobles.­
Nous (aimer) aimerons obtenir des renseignements sur les vols pour Madrid au départ de Bruxelles.
­(être) Serait t'­il possible d'être servi rapidement?
­S'il ne devait pas travailler, il (se lever) se lèverait tard et
(regarder) regarderait la télévision toute la journée .­
Si ses parents savaient ce qu'il avait fait, ils en (mourir) mouraient.

2) Mettez les verbes entre parenthèses au conditionnel présent ou à l'imparfait
­
Si je le voyais, je (pouvoir) pourrais le reconnaître.­
Si j'étais toi, j' (acheter) achèterais le nouveau CD de Sting.
Tu l'(apprécier) appréciais beaucoup.
­(prendre) Preniez ­vous le train pour vous rendre dans le sud de la France ou (préférer) préfériez vous faire le trajet en voiture?
­S'il (venir) venait, je partirais.­
Si je (connaître) connaissais son numéro, je l'appellerais.­
Si l'assassin (dire) disait la vérité, l'enquêteur bouclerait rapidement son enquête.­
Il recommencerait à travailler s'il n'(avoir) avait plus d'argent.­
(Vouloir) Voudriez vous me suivre?­
Si nous avions une voiture, nous (aller) irions à la mer tous les week­end et nous (être) serions très heureux.­
Si je savais bien écrire, je lui (envoyer) enverrais des lettres.­
S'il suivait des cours de karaté, il (savoir) saurait se défendre.­
Il (geler) gèlerait dans la maison, s'il n'y avait pas de chauffage.

3) Imaginez un dialogue entre deux ami(e)s. L'un(e) des deux a un problème (au choix:il/elle aimerait sortir avec quelqu'un mais il/elle ne sait pas comment s'y prendre, le coq du voisin fait trop de bruit le matin et il/elle ne sait pas quoi faire pour mieux dormir, ...). L'autre lui donne des conseils (tu devrais ... /à ta place, je ... / tu pourrais /...).
15 à 20 ligne

Jaqueline était une vieille dame qui demeuré à côté d'une ferme où il y avait beaucoup de poules don un coq. Vers dix heures Jaqueline alla se promener car comme tout le matin elle s'était réveillé entre cinq et six heures du matin. En rentrant chez elle, Jaqueline croisa un ami et entama la discussion:
<<-Bonjour Gerard, dit Jaqueline. Comment allez vous mon ami ?
  • Je vais très bien, répondit Gerard. Vous m'avez l'air fort fatiguée ?
  • Oh oui, répondit Jaqueline d'un air fatigué et désespéré.
  • Vous vous levé très tôt ?
  • Très, entre cinq et six heures du matin, cela dépend des jours.
  • Et qu'est ce qu'il vous réveille de si bonne heure ? Cela est étrange ?
  • Vu que j'habite juste à côté d'une ferme, le coq ne fait que crier tout les matins à partir de cinq heures du matin.
  • Je peux vous aider si vous le voulez bien ?
  • Bien sur cela me ferais grandement bien plaisir.
  • Tout d'abord, votre chambre, est elle du côté de la ferme ?
  • Oui.
  • Vous pourriez déplacer votre chambre jusqu'à l'autre côté de votre maison
  • Bonne idée je n'y avais pas pensée
  • Si vous avez le moyen de le faire, vous devriez mettre un double vitrage pour chacun des vitres qui sont orientée vers la ferma pour diminuer le volume du son du coq.
    • Oui, je pourrai le faire. Merci grandement...
    • Attendez, au final vous mettriez des boules quies pour pouvoir ne plus entendre définitivement le son du coq le matin.
    • Je ferai tout cela. Et encore merci
    • De rien, ce n'était rien pour moi, j'aime bien rendre service au personnes, ça rend heureux. Au revoir.
    • Au revoir.
Depuis ce jour la Jaqueline put dormir jusqu'à onze heures, cela faisait longtemps qu'elle ne put dormir jusqu'à cette heure et elle était bien plus agréable et bien plus joyeuse depuis le jour de la discussion avec Gerard.

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]