17 de mars de 2020
Responças al questionari sus Jean Valjean

1)
A) Il vient arrêter Jean Valjean dit M.Madelaine ou M. le Maire.
B) Elle croit qu'il est la(à) pour elle.

2)
Il demande un répit pour aller sauver la fille de Mme.Fantine

5) il est comparé à un fauve. Il est assimilé à une proie.

6)
Avait senti pénétrer jusque dans la moelle de ses os (ligne 25,26)
elle frissonna (ligne 33)
Fantine se dressa en sursaut (ligne 63)
ses dents claquèrent (ligne 66)
avec angoisse (ligne 66)

OK, bien mais essaye de répondre par des phrases complètes (Suj+V+Complément...), il te manque la dictée

dictée

"on m'assure , dit le chat , que vous avez le don de vous changez en toutes sorte d'animaux , en Lion, en éléphant.
-Cella est vrai ,répondit l'ogre brusquement,et pour vous le montrer, vous allez me voir devenir lion. "
Le chat s'effraya de voir un lion devant lui et il gagna aussitôt les gouttières. Voyant que l'ogre quitter sa première forme, le chat descendit et avoua sa peur.
"on masure encore dit le chat, que vous avez le pouvoir de vous changez en rat ou en sourit. Je vous avoue que je tien cella pour impossible
  • Impossible ? reprit l'ogre. Vous allez voir."

occitan
1 - Cossi son los vestits de Carnaval e de Caresma? De que representan alara?
Los vestits son long semblan a de robas. Representan la religion.
2 - A 1mn40s de qu'es la sc representada? De que se trufa Senhèr Carnaval?
La sc representa la naissenca de Jesus Crist. Sènher carnaval se truffa de la religion a aqueste moment.

3 - De 1mn58s a 2mn19, de que se trufa Senhèr Carnaval simbolicament?
Sènher Carnaval se truffa simbolicament del Carem.

4 - Perqué, al vòstre vejaire, Caresma fa tindar la clòsca? Vos fa pensar a qué?
Pensi que Caresma far tindar la clòsca per representar la debuta de la batèsta e la fin de la batèsta.
Fa pensar a la guèrra.


francès
1)Mettez les verbes entre parenthèse au conditionnel présent:
­Si j'habitais en ville, je (vendre) vendrais ma voiture et je(prendre) prendrais les transports en commun.
­Nous (vouloir) voudrions savoir quand part notre train.­
S'ils avaient un garçon, ils l'(appeler) appelleraient Arnaud.­
Si j'étais riche, je (faire) ferais le tour du monde.­
Tu as pris du poids. Tu (devoir) devrais faire du sport.­
S'il avait le choix, il (préférer) préférerait partir en vacances.­
Si j'invitais vos parents, vous (venir) viendriez aussi?­
Si j'étais toi, j'(aller) irais plus souvent à la mer.­
(pouvoir) Poudriez pourriez vous me prêter votre stylo?
­Si on allait en Alsace, on (pouvoir) pourrait faire de belles randonnées; on (boire) boirait de grands vins et on(voir) verrait de magnifiques vignobles.­
Nous (aimer) aimerions obtenir des renseignements sur les vols pour Madrid au départ de Bruxelles.
­(être) Serait-­il possible d'être servi rapidement?
­S'il ne devait pas travailler, il (se lever) lèverait tard et
(regarder) Regarderait la télévision toute la journée .­
Si ses parents savaient ce qu'il avait fait, ils en (mourir) mouraient mourraient.

2) Mettez les verbes entre parenthèses au conditionnel présent ou à l’imparfait
Si je le voyais, je (pouvoir) pourrais le reconnaître.­
Si j'étais toi, j' (acheter) achèterais le nouveau CD de Sting.
Tu l'(apprécier) apprécierais appréciais beaucoup.
­(prendre) Prendriez ­vous le train pour vous rendre dans le sud de la France ou (préférer) préféreriez ­vous faire le trajet en voiture?
­S'il (venir) venait , je partirais.­
Si je (connaître) connaissais connaissait son numéro, je l'appellerais.­
Si l'assassin (dire) disait la vérité, l'enquêteur bouclerait rapidement son enquête.­
Il recommencerait à travailler s'il n'(avoir) avait plus d'argent.­
(Vouloir) Voudriez vous me suivre?­
Si nous avions une voiture, nous (aller) irions à la mer tous les week­end et nous (être) serions très heureux.­
Si je savais bien écrire, je lui (envoyer) enverrais des lettres.­
S'il suivait des cours de karaté, il (savoir) saurait se défendre.­
Il (geler) gèlerait dans la maison, s'il n'y avait pas de chauffage.

4 erreurs
Corrige et reporte ton nombre de fautes sur le plan de travail, il te manque la question 3...
Correction exos conditionnel

26/03/2020
exercice sur Jean Valjean et sur Cosette
1 - A mon avis Eponine et Azelma sont les filles des Thénardier. ☺

2 - Champs de la peur dans le passage souligné : peur/ tressaille / sinistre / terreur / terrible / glacés jusqu'au fond du cœur / frissonner / effrayait. ☺
J'aime beaucoup ce passage car il donne l’aperçut des sentiments de Cosette de ce qu'elle ressent au plus profond d'elle même et cela me pousse à vouloir lire la suite. ☺

3 - Cosette, pour se délivrer de sa peur, choisit de conter de 0 à 10 pour revenir à elle même. Je pense que la prochaine fois que j'ai peur j’essaierai cette technique. ☺

4 - Cette image exprime l’état de transe sous laquelle nous sommes quand nous avons peur.
oui c'est à dire?
Complément de réponse
C'est à dire que l'on arrive plus à bouger. On est tétanisé par la peur. On ne se rend plus compte de ce qu'il y a autour de nous.

5 - La Thénardier appelle Cosette de cette façon car, pour elle, c'est(elle) comme un animal. La Thénardier se sent supérieure à Cosette.
juste supérieure???
Complément de réponse :
Malgré que ce soit sa fille adoptive, elle fait avec Cosette comme si c'était sa servante ainsi que celle de ses filles. Elle ne lui apporte pas d'attention ni d'amour. Par exemple, c'est Cosette qui va chercher de l'au alors qui fait nuit et que le puits est loin.
Bien, tu pourrais "creuser" certaines réponses...

27/03/20
Mateu ai apondut de causas a mas responsas
Aqui la question 3 qu'aviai pas vist lo primièr còp.
3) Imaginez un dialogue entre deux ami(e)s. L'un(e) des deux a un problème (au choix:il/elle aimerait sortir avec quelqu'un mais il/elle ne sait pas comment s'y prendre, le coq du voisin fait trop de bruit le matin et il/elle ne sait pas quoi faire pour mieux dormir, ...). L'autre lui donne des conseils (tu devrais ... /à ta place, je ... / tu pourrais /...).
15 à 20 lignes.

  • " Coucou Louis, ce soir je sors avec une fille mais je ne sais pas trop comment m'habiller, dit Léo en panique.
- Je peux aider si tu veux, répondit-il d'un ton amical.
- HOOOO ! Oui, ce serait super. Quand peux-tu venir ?, dit il enthousiaste.
- Maintenant. " affirme Louis.
  • 10 minutes plus tard

ding dong ding dong

" Oui, c'est qui ?, demande Léo.
- C'est moi Louis !!!
- OK monte "
Louis monte les escaliers d'un pas énergique jusqu'à l’appartement de Léo.

" Allez rentre, dit Léo.
- Commençons par le commencement ! Montre moi ta tenue, dit Louis d'un ton neutre.
- Ho oui ! Regarde ce que j'ai trouvé " s'extasie Léo.

Léo sortit d'une petite sacoche un costard.

" Hoooo ! Il est super beau ! Mais tu devrais prendre d'autres chaussures. Tu ne peux pas y aller en basket. Heureusement que je suis là " rétorque t'il d'un ton moqueur.

  • Louis sortit de son sac à dos une paire de chaussures noires en cuir.

" Voila qui est mieux, répondit Léo enthousiaste à l'idée d’être près à partir.
- Une dernière chose avant de pouvoir partir. Tiens un Mentos ! Tu ne sens pas vraiment bon de la bouche" ricana t'il.
  • Questionnaire Les misérable

1 . Quels sont les différents noms que prend J Valjean au cours des différents textes ? A votre avis pourquoi ?
2. Qui est Javert ?
3. Quel lien unit Fantine et Cosette ?
4. Par qui Cosette est-elle élevée ?
5. Comment qualifieriez-vous l’enfance de Cosette ? Justifiez votre réponse.
6. Quand Jean Valjean rencontre Cosette dans la forêt, quel geste fait-il ?
7. Quelle type de relation se noue entre Cosette et Jean Valjean ?
8. Que vole Jean Valjean à Monseigneur Myriel ?
9. Comment réagit Monseigneur Myriel lorsque Jean Valjean est ramené par des gendarmes ?
10 . De qui les Thénardier sont-ils les parents?
11 . Selon vous, pourquoi Victor Hugo a-t-il donné ce titre à son roman ?

1- Jean Valjean prend 2 à 3 noms différents : M. Le Maire / M. Madelaine /M. Jean Valjean
Il prend différents noms car il a peur que Javert le retrouve.

2- Javert est un enquêteur qui cherche à emprisonner Jean Valjean pour avoir voler une pièce à un petit garçon.

3- Le lien qui unit Fantine et Cosette est que Fantine est la mère de Cosette.

4- Cosette est élevée par une méchante famille les Thénardier.

5- L’enfance de Cosette est dure elle vit comme une servante auprès des Thénardier. Cela doit être très difficile car elle travaille beaucoup et n'a pas d'amour des Thénardier.

6- Le geste que fait Jean Valjean est d'aider Cosette à porter sont sceau d’eau dans la forêt.

7- Le type de lien qui se noue entre Cosette et Jean Valjean est un lien familial. Il est comme son grand père et elle est comme sa petite fille.

8- Jean Valjean vole à Monseigneur Myriel des couverts.

9- Monseigneur Myriel réagit de façon extraordinaire car il dit qu’il était au courant de ce qu’avait Jean Valjean et en plus il lui propose un chandelier.

10- Les Thénardier sont parents de Eponine et Azelma.

11- Selon moi, Victor Hugo a donné ce titre à ce roman car les personnages font tous quelque chose de misérable quelque chose de mauvais comme Jean Valjean par exemple qui vole.


Le 9 avril 2020
Fiche de lecture

La guerre des clans Cycle IV - Livre I : La quatrième apprentie
(octobre 2014) par Erin Hunter

Auteurs :
Erin Hunter est le pseudonyme de trois romancières britanniques :
- Kate Cary, née le 4 novembre 1967 à Birmingham en Angleterre, est une écrivaine britannique, principal auteur de La Guerre des clans, série de romans commencée en 2003 et retraçant les aventures de chats sauvages vivants dans une forêt, monde créé par Victoria Holmes.
- Cherith Baldry, née le 21 janvier 1947 à Lancaster, Angleterre, est une écrivaine britannique qui partage le pseudonyme d'Erin Hunter avec Kate Cary, Victoria Holmes et Tui Sutherland.
- Victoria Holmes, née le 17 juillet 1975 dans le comté de Berkshire en Angleterre, est une écrivaine anglaise écrivant sous le pseudonyme partagé de Erin Hunter.
Elles se relaient pour écrire les livres des séries La Guerre des clans, La Quête des ours, Survivants ainsi que Bravelands. Elles ont inventé le nom Erin Hunter pour éviter à leurs lecteurs d'avoir à chercher à trois endroits pour acheter leurs livres.

Principales œuvres :
- La guerre des clans : il existe 40 romans en anglais de La guerre des clans pour 7 cycles de 6 livres, 30 romans en français pour 5 cycles. Il y a aussi des hors-série 13 en anglais et 7 en français.
- La quête des ours : il existe 2 cycles de 6 livres en anglais et en français et 2 hors-séries en anglais.
- Survivant : Il existe 2 cycles de 6 livres en anglais et 1 cycle en français. Il y a aussi 4 livres numériques.
- Braveland : Il existe 5 livres en anglais et 2 livres en français.

Personnage principaux :
- Etoile de feu qui est le chef du clan du Tonnerre. Mâle au beau pelage roux, calme,il garde toujours son sang-froid.

- Œil de geai qui est le guérisseur du clan du Tonnerre. Mâle gris tigré, il est aveugle. Il est très ronchon il est tout le temps de mauvaise humeur

- Pelage de lion qui est le plus puissant des guerriers du clan du Tonnerre. Mâle au pelage doré et aux yeux ambrés, sûr de lui, il est joyeux la majeur partie du temps.
- Nuage de colombe qui est apprentie du clan du Tonnerre. Femelle gris perle aux yeux bleus, elle n’est pas sûre d’elle. Elle est joyeuse.

Résumé de l’œuvre :
Dans la nouvelle forêt un malheur est arrivé, le lac est asséché. Nous sommes à peu près six lunes après que le soleil a disparu subitement et est revenu. Depuis que Feuille de Houx a disparu. Ses deux frères, éperdus, cherchent à savoir quel est le troisième chat désigné par la prophétie. Mais un terrible danger les détourne de leur quête : la rivière qui alimente le lac s'est tarie. Si cette sécheresse perdure, la vie de tous les animaux de la région sera menacée. Ce nouveau péril exacerbe les tensions entre clans rivaux : le clan de la rivière, le clan de l’ombre et le clan du vent. C'est alors que Petite Colombe, une très jeune chatte, reçoit en rêve ce mystérieux message : " Après le Geai au regard de lynx et le lion rugissant, la paix viendra de l'aile de Colombe. " Perdue, la jeune chatte ne sait que faire de cette prophétie. A qui peut-elle se fier ? Plus tard, elle découvre qu’elle a des pouvoirs et qu’elle fait partie d’une prophétie.
Pelage de Lion, Œil de geai et Nuage de colombe ont des pouvoirs. Pelage de lion est imbattable au combat, Œil de geai peut rentrer dans les rêves des autres et Nuage de colombe a des sens sur-développés.
Avec Pelage de lion, son mentor, et des patrouilles des autres clans, ils devront suivre les ruisseaux jusqu’à un barrage créé par des castors mais, ils ne sont pas au bout de leur surprise. Ils vont voir que les castors sont d’immenses bêtes très dangereuses et puissantes. Leur objectif est de détruire le barrage et de ramener l’eau au lac. Le groupe va devoir rentrer dans des terres inconnues de tous et détruire des bêtes qu’ils n’ont jamais vues. Ils doivent se fier à Nuage de colombe sans le savoir.
Au bout de quelques jours, ils vont atteindre un barrage immense et faire la rencontre d’un chat solitaire qui va leur indiquer que ce sont les bipèdes (c’est comme ça qu’ils appellent les humains), qui ont amené les castors.
A la fin, la patrouille de Pelage de lion a réussi à détruire le barrage. L’eau est revenue dans le lac, mais une nouvelle menace les attend, une force plus grande que le clan des étoiles : la forêt sombre.

Commentaire :
  • J’ai aimé cette œuvre car c’est elle qui annonce le décor du cycle. Elle donne la nouvelle intrigue et le thème : la forêt sombre sera la nouvelle menace !
  • Ce qui me plait c’est de savoir en quoi consiste la prophétie des trois. En effet, ça me permet de comprendre ce qui s’est passé dans le cycle précédent : le cycle 3.
  • J’apprécie également la manière d’écrire des auteurs. Elles expliquent de manière claire, précise et structurée ce qui se passe. Elles font de nombreuses descriptions avec des adjectifs qualificatifs qui permettent de bien se représenter le moment, le lieu et l’action.
  • Ce que j’adore aussi ce sont les nombreux dialogues qui rendent la lecture vivante et permet de s’imaginer comme étant un des personnages de l’histoire.

Abécédaire :
A : Patte d’araignée
B : Cœur blanc
C : Poil de châtaigne
D : Poil d’écureuil
E : Cœur épine
F : Bois de frêne
G : Pelage de gravier
H : Pelage hirsute
I : Irrégulier
J :
K :
L : Feuille de lune
M : Œil de Myosotis
N : Plume noire
O : Petit orage
P : Nuage de pin
Q : Querelle
R : Griffe de ronce
S : sang
T : Truffe de sureau
U : urine
V : Voute
W :
X :
Y :
Z : Zone
5 bonnes raisons de lire ce livre :
I- Il peut vous aider à vous endormir car son histoire est très relaxante.
II- L’histoire vous donne toujours envie de continuer à lire car quand on y entre on a du mal à en sortir.
III- Les romans parlent de chat est les chats sont intrigants.
IV- Il peut aider les personnes en difficulté pour écrire. Les histoires sont enrichissantes, elles peuvent aider à développer son imagination.
V- C’est une série où il y a de nombreux livres. Si on aime on peut avoir de nombreuses lectures.

  • Confinament dins mon apartament


Ièr Macron nos dich a totes de demorar dedins : sèm confinats.
Soi un parisian, sèm en confinament e dempuèi la debuta m’amusi a gaitar los gens de ma fenèstra. Aquí vos vau contar çò que vesi.
Jorn 0 : Los gens son dins la carrièra van totes cercar de causas per tener 1 mès sen poder sortir. Los gens an fòrça fòrça fòrça papiers comuns.
Jorn 1 : Los gens son totjorn defòra es fòrça cagan perdeque son eles que van totes nos tuar. Bon ! Vesi tanben fòrça gens a lor balcon coma ièu.
Jorn 2 : Soi totjorn sus mon balcon, vesi que los policièrs arrestan los gens e los fan pagar de multas. Vesi totjorn mos vesins e me fan signes. Es risolièr.
Jorn 5 : I a pas pus degun en bas doas o tres personas. Es pas pus risolier mas i a totjorn mos vesins.
Jorn 15 : I a de gens que son dins la carrièra van cercar a manjar mas mos vesins començan de far de causas fòrça estranhas. Per exemple, mon vesin far de bicicleta sus son balcon.
Jorn 40 : Es la fin del confinament tot lo monde es defòra e se far de potons. Ièu soi dedins espèri que i a pas pus degun defòra.
Jorn 41 : Macron parla, i a encara lo confinament perdeque tota la populacion a trapada lo coronavirus es plan fach per ela.



Le 22/04/2020
Questionnaire poème Baudelaire

1- L’auteur aperçoit depuis sa fenêtre la vie, les rêves de la vie, la souffrance de la vie et aussi une femme mûre.

2- A mon avis, ceci se passe dans l’après-midi ou vers la tombée de la nuit selon les passages.

3- La légende que construit l’auteur m’inspire de la pitié pour la femme parce que elle est pauvre et n'a pas grands choses pour vivre.

4- Cette réalité placé hors de lui l'a aidé à vivre car cette expérience lui a donné une leçon de vie. Elle lui apprend l’humilité et la compassion envers autrui. Cela a pu lui faire du bien d’inventer une légende à propos de cette femme. Il a dû s’ennuyer, donc il est allé à cette fenêtre. Et il a vu la dure loi de la vie.
L’auteur a du être pauvre dans sa jeunesse, et aujourd’hui de voir la réalité a dû l’aider d’une façon ou d’une autre. La vue de la femme l'a probablement aider à se rappeler qu’il n’était qu’un homme et que cela peut arriver à tous même aux meilleurs.

Le 27/04/20
EX 1 :
A : verbale
B : non verbale
C : verbale
D : non verbale

EX 2 :
A : Ce spectacle est vraiment extraordinaire !
B : Veux-tu un petit café ?
C : Ce stationnement est interdit.
D : Cette place est réservée.
EX 4 :
Notre équipe de Football vainqueur ce week-end.
La réussite des étudiants à leur examen.
Vol de bijoux de la reine pendant la nuit.
En gare, l’arrivée du TGV Paris-Strasbourg.

  • Le 04/05/20 Ville Utopique

Ex 1:
- Pour créer une ville utopique il faut surtout de l'imagination car une ville utopique n'existe pas. Il faut aussi être positif car l'utopie c'est une vie qui parait idéale.
- Non, ce n'est pas possible selon moi car il faudrait beaucoup trop de ressources (financières et de matières premières) et de place. OK

Ex 2:
- Oui, car la vie je pense serait plus facile il y aurait moins de maladies car l'air serait plus propre donc le monde vivrait mieux (par exemples ligne 7,8 et 9 de l'extrait).
Très bien

Ex 3:
- Il est différent car il n'y a plus de guerre plus de défis politique plus de pollution donc moins de problèmes. ok

Ex 4 rédaction:
La ville parfaite, pour moi, qu'est-ce que c'est ?
Tout d'abord, c'est une ville où on a trouvé un moyen pour que les voitures ne polluent plus mais que l'on arrive toujours à la même puissance.
C'est aussi un endroit où il n'y plus de maladies, où manger ne fait pas prendre un seul kilo de trop et ne peut pas entraîner de maladie, où regarder trop d’écrans ne serait pas néfaste pour la santé et même où cela serait bon pour la santé. D'accord
C'est un lieu où on n'a pas à se soucier de l'heure, où il y a que des règles utiles à la vie par exemple ne pas jeter ses poubelles dans la rue.
c'est une cité où l'on a trouvé un moyen de faire apprendre les choses en quelques secondes et où il n'y aurait plus un seul devoir.
  • Et c'est surtout, une ville où aucun animal ne se fait abandonner par ses maîtres et où ils vivent heureux. Très bien.

Mardi 12 mai 2020 Questionnaire texte « cinq francs pièce »

Question 1 : Quel est le cadre spatio-temporel de la scène ? (lieu de l’action, temps/heure)
Le cadre spatio-temporel de la scène est Paris en fin de journée.

Question 2 : Que sait-on sur le personnage principal ?
On sait que le personnage principal est pauvre, il vit dans la rue et il vend des éponges dans un caddie qui semble être dur à manier.
Question 3 : Qui est Martin ?
Martin est le caddie du personnage principal. Très bien

Question 4 : À quel milieu social semble appartenir la femme ? Justifiez en citant le texte.
Je pense qu’elle est aisée parce que il dit « Certainement pas une femme à calculer les pourcentages » (lignes 9 et 10 page 2) OK

Question 5 : Interrogé ensuite par la police, l’homme refuse de témoigner : « Elle a fait le tour de moi comme d’un tas de guenilles. Elle ne m’a même pas vu. Alors pourquoi je l’aurais vue, moi ? Il n’y a pas de raison, donnant, donnant ».
a) Que veut-il dire ?
Il veut dire qu’il ne dira rien sur la fille si le policier ne lui donne rien en retour, d’où l’expression " donnant, donnant ". Oui peut-être
b) Que feriez-vous à la place du policier chargé de l’enquête ?
Moi, à la place du policier, je lui proposerais un arrangement, par exemple un toit ou à manger contre une information. D'accord

DU 11 au 18 mai : http://leon-cordas.org/wakka.php?wiki=PagFr/download&file=Voyage_au_bout_de_la_nuit_1.pdf

Lundi 18 mai 2020
Livre : Voyage au bout de la nuit
Questionnaire

  • Question 1 :
a) Quelle est la particularité de New York selon Bardamu ?
La particularité de New York selon Bardamu c’est qu’elle est raide.
b) Citez une phrase du deuxième paragraphe qui pourrait être un slogan publicitaire en hommage à New York.
Ce qui pourrait être le slogan est : " New York c’est une ville debout ". TB :)

  • Question 2 :
  • Une fois débarqué (ligne 16 « En levant le nez vers toute cette muraille », que pense Bardamu de Manhattan ? Justifiez en relevant au moins un champ lexical.
Bardamu pense que dans Manhattan il y a beaucoup de fenêtre ce qui le rend mal à l'aise.
champ lexicale du malaise : Vertige, écœurant » TB :)
Question 3 :

a) De quelle manière décrit-il les habitants ?
Il décrit les habitants comme de pauvres gens sans chaleur en disant « des petits et des gros, qu’ils m’emmenèrent avec eux comme une ombre. Ils remontaient comme moi dans la ville, au boulot sans doute, le nez en bas. C’était les pauvres de partout.»
b) Se sent-il très différent d’eux ? Justifiez en le texte.
Je ne pense pas qu’il se sente diffèrent d'eux. Il est pauvre lui aussi est dit en parlant des habitants : « C’était les pauvres de partout.» TB :)

Question 4 :

a) Relevez les métaphores et comparaisons employées de la ligne 5 à la ligne 12.
Je n'ai pas trouvé de métaphores employées de la ligne 5 à la ligne 12 mais on peut dire que la ville est personnifiée. Il en parle comme d'une femme. Par exemple lorsqu'il dit :
"qu’elle était debout leur ville, absolument droite." (l. 5) ou quand il dit :" elle se tenait bien raide, là, pas baisante du tout, ..." (l.9)
et les comparaisons employées de la ligne 5 à la ligne 12 sont :
"On en a donc rigolé comme des cornichons." (l.11)


b) Quelle image donnent-elles de Manhattan ?
Elles donnent l’image que Manhatan est une ville raide et froide. DE plus, l'image d'un ville monstre/ un labyrinthe.

Très bien, merci pour ce devoir !
DU 25 MAI AU 4 JUIN : http://leon-cordas.org/wakka.php?wiki=PagFr/download&file=Atelier_ecriture_1.pdf

02/06/20
Passé composé :
1- J’ai rêvé.
2- Tu as dormi.
3- Il a ronflé.
4- Elle s’est réveillée.
5- Nous avons sauté du lit.
6- Vous êtes rentrés.
7- Ils ont mis à la table.
8- Elles ont été prêtes.

Plus-que-parfait :
1- J’avais rêvé.
2- Tu avais dormi.
3- Il avait ronflé.
4- Elle s’était réveillée.
5- Nous avions sauté du lit.
6- Vous étiez rentrés.
7- Ils avaient mis à la table.
8- Elles avaient été prêtes.

Choisir un sujet d'écriture
03/06/20


  • Sujet 201. Thème héros et magie : À l’âge de treize ans les enfants de votre monde sont capables d’invoquer pour la première fois leurs familiers. Votre famille a toujours eu des familiers ridicules et faibles. Jusqu’au jour où vous invoquez votre familier qui se trouve être extrêmement puissant. (PS : un familier est un animal qui vous protège).


  • Le dragon de feu ardent
La famille Claus, dont je fais partie, est une famille française habitant à Montpellier. Dans ce monde, à l’âge de 13 ans, les enfants peuvent invoquer des familiers. Ma famille a toujours eu des familiers faibles et inefficaces, jusqu’au jour de mon anniversaire, là où, j’ai invoqué mon familier le dragon du feu ardent.
Bon, bon, bon, avant de vous parler de ce jour, je vais vous expliquer la situation. Le familier de ma mère, Claire, est un petit poulpe qui lui sert aux tâches du quotidien. Pour son métier, il ne sait que lui tenir les choses et se déplacer pour les lui transporter où elle veut. Mon père, lui, a un pingouin pour aller dans les frigos. Il les teste, il vérifie que la température soit bonne. Il donne aussi à boire et des glaçons, mais après, il a du mal à marcher. C’est pour dire que toute ma famille a un familier faible par rapport aux autres. Par exemple, Marcus, un ami, qui a un an de moins que moi, son père à un serpent qui peut quasiment tout faire sauf voler. Moi, j’ai toujours voulu avoir un familier fort qui peut voler, nager, courir … Mais j’ai toujours pensé que j’en aurais un faible, inefficace et lent.

Revenons à nos moutons. Le jour de mes 13 ans, j’ai réussi à invoquer mon familier et contre toute attente, c’était un dragon ! Un dragon de feu ardent ! Ma mère a fait un malaise tant elle était étonnée. Mon père me félicitât. Il était tout petit, tout mignon, car il n’était encore qu’un bébé. Pendant les prochaines semaines je m’occuperai de lui, je lui donnerai à manger, à boire pour le faire grandir. Mais à ce moment-là, je ne savais pas ce qui allait m’arriver. Une terrible épreuve va nous attendre mon familier et moi.

10 jours après ce jour parfait, une terrible nouvelle perturba ce beau paysage. Mon père eut un grave accident. Mais, grâce à son pingouin qui l’enleva de la voiture avant l’explosion, il n’a eu qu’une jambe brisée.
« Ça s’est passé si vite ! » nous raconta mon père, « je suis parti en voiture tout allait bien, et d’un coup mon familier a crié et 1 seconde plus tard, boom ! Mon familier m’attrapa par le col et me sortit de la voiture. Et vous allez me prendre pour un fou, mais j’ai cru voir un serpent … »

Un serpent ! Je crois savoir qui a un serpent … Mais oui, c’est le père de Marcus, il n’y a que lui qui a un serpent dans la ville. Il faut que j’en aie le cœur net. Le jour suivant, je suis allé voir Marcus pour voir son père et son familier. Mais comme par hasard, il ne pouvait pas me voir. Cela confirmait mes soupçons. Grâce à mon dragon, que j’ai nommé Fire Fly, je me mis sur la maison et j’attendis la nuit. Malgré son jeune âge, il était tellement fort qu’il pouvait me porter sans peine.

(Ha … au fait, j’ai oublié de vous dire que Fire Fly pouvait cracher du feu et que son corps peut varier de température selon son environnement. Tout ça pour dire qu’il me tenait chaud.)

La nuit tombée, je suis rentré dans son bureau, quand soudain, j’entendis un « kssss ksss » et tout à coup, je le vis, le serpent du père à Marcus. Il essaya de me mordre. Mais heureusement, il y avait Fire Fly. Il para l’attaque et lui cracha du feu. Ce fut un combat terrible qui dura plusieurs minutes. Mon Fire Fly, fut un petit peu blessé, mais par rapport à l’autre, ce fut de la rigolade. Alerté par ce vacarme, le père de Marcus vint voir ce qui se passait et nous vit, moi et Fire Fly nous battre avec son serpent.

« Que faite vous là dans ma maison !? »
  • Tétanisé je lui répondis :
« Ce… Ce matin mon père a eu un accident de voiture plus précisément sa voiture à exploser.
- Et qu’est-ce-que j’ai avoir la dedans ?
- Votre serpent était le seul sur les lieux donc on a des raisons de penser que vous aussi et … on voulait vous demander ce que vous aviez vu. Et désoler pour le désordre votre serpent nous a attaqué donc on s’est défendu »
- Je vois mais je n’étais pas sur les lieux mon serpent et allait chercher les croissants, il n’a rien avoir là-dedans. Et pour le désordre ce n’est pas grave. »

Je l’ai alors remercié sans être convaincu de leur innocence, suis parti sans un mot sur le dos de Fire Fly.


Quelques mois plus tard.
Mon Fire Fly a bien grandi, maintenant il me dépasse. En cours on m’a appris une technique pour rétrécir mon familier et ça m’a bien aidé car du coup, je peux le prendre partout avec moi. C’est plus qu’un ami, c’est mon meilleur ami.

Pour revenir sur l’accident de mon père, on a découvert dernièrement, que celui-ci était dû à un poseur de bombe. En effet, le serpent et le père de Marcus n’avait rien à voir dans l’histoire. Le serpent était passé par hasard à proximité de l’explosion pour aller à la boulangerie. La bombe qui avait fait exploser la voiture avait été posée par un bandit recherché par la police pour avoir volé des familier et tué leur propriétaire. Le voleur voulait voler le pingouin de mon père. En effet, je ne le savais pas mais ce familier est très rare car il est le seul à savoir tester les frigos dans tout le pays, ce qui le rend précieux. Mon père va mieux, il a repris du poil de la bête et ma mère à surmonter le choc.
Toute ma vie a changé grâce à mon compagnon. Maintenant les lycéens ne m’embêtent plus et en plus je suis devenu populaire grâce à Fire Fly. Tout le monde me l’envie. La réputation de ma famille considérée comme ayant des familiers faibles et inintéressants a basculé ! Nous sommes désormais célèbres. Le père de Marcus nous a pardonné et a salué notre bravoure pour avoir défendu mon père, mais ma mère, elle, pas tellement. Elle nous a traité d’inconscient et que ce n’était pas parce que j’avais mon familier que j’étais au-dessus des lois. Je vous le promets, elle l’a dit comme ça. Ma vie a complètement changée ! Que va-t-il nous arriver maintenant ?! Seul l’avenir nous le dira.

5 juin 2020
Ethan Cadet 4°B
Questions sur Séance sur le livre : L’homme qui plantait des arbres de Jean GIONO

A) Le texte nous dit que le berger "a trouvé un fameux moyen d'être heureux". D'après le texte, quelle est sa "recette du bonheur"?
D'après le texte la recette du bonheur pour l'homme est de planter des arbres et contempler la forêt.

B) Selon-vous dépend-il de nous d’être heureux ?
Oui, car si on veut être heureux il faut s'en donner les moyens.

C) Et vous, qu’est ce qui vous rend heureux ? Quel est votre définition du bonheur ?
Ce qui me rend le plus heureux c'est de lire et de faire mes passions.
La définition du bonheur pour moi c'est de faire ce qu'on aime.
Ajouter un commentaire à cette page:

Comentaris Retorn