Bonjour Monsieur,
J'ai bien reçu votre mail et je vous en remercie.
Si je n'ai pas répondu plus tôt, c’est que bénévole active dans deux associations, engagée dans une reprise d’étude et dans l’écriture d’un mémoire en médiation sociale, je suis aussi mère de deux calandrons qui me demandent de la ressources… et mon nouveau poste me pousse à une autre organisation. J’ai beaucoup reporté ces derniers jours. Par avance, merci de votre compréhension.
J’ai vivement souhaité prendre le temps de me présenter, faire une réponse complète qui vous apportera des éléments par rapport aux modalités de ma possible coopération à vos interventions.
J'ai proposé à Amandine une démarche de sensibilisation sur les NTIC : (Nouvelles technologie d'information et de communication) suite à une journée d'étude participative à l'IRTS de Montpellier à destination des formateurs et des chercheurs en intervention, travail et développement social le 16 novembre 2017 à laquelle j’ai assisté.
J'ai pensé que cet apport pouvait être utile au collège.
En effet, nous sommes tous concernés à titre personnel et professionnel par l’émergence des outils numériques dans notre quotidien, ce qui nous oblige à une constante adaptation. Au regard de ses nouvelles pratiques qui s’imposent, les usages notamment chez les adolescents sont interrogés en terme d’addiction, de prévention des violences numériques mais aussi par rapport aux relations intra et extra familiales qui sont également touchées par ce phénomène. (je tiens à votre disposition une bibliographie sur ce sujet, si vous le souhaitez).
Il est donc effectivement nécessaire de sensibiliser nos pichons afin qu’ils conscientisent l’impact et les risques de ces nouvelles technologies. Qu’ils puissent en toute connaissance de cause, développer leurs capacité à être responsable, bienveillant, respectueux et empathique, tout en se saisissant des possibilités offertes par le numérique.
J’ai animé plusieurs ateliers sur l’éducation à l’image et les pratique numérique des jeunes en lien avec la maison des adolescents de l’Hérault. J’utilise l’approche médiation, pour prévenir ou rétablir des situations problèmes. Cela consiste par le dialogue, à optimiser l'échanger en vue de susciter une réflexion puis une conscientisation en utilisant la PNL, la CNV et des méthodes de DPA (Programmation  NeuroLinguistique, Communication Non Violente et Développement du Pouvoir d’Agir). Ce sont des pratiques basées sur les théories de l’engagement en psychologie sociales et sur les sciences sociales du comportement.
Actuellement formatrice, conseillère en insertion formée à la médiation généraliste, à la prévention de situations problèmes et la résolution de conflits. J'ai exercée dans un centre social pendant plusieurs années et accompagné de jeunes adolescents ou des parents à l'utilisation du numérique sur des dispositifs « d’éducation populaire » et d’éducation à l’image par l’image.
Je pense que votre action est très intéressante et je serais heureuse à mon niveau d’y contribuer. Concernant ma participation aux séances prévus entre décembre et janvier, je ne pourrais me tenir disponible. Cependant, je peux vous proposer de travailler la préparation en amont sur ces ateliers. Ce, à partir des objectifs à que vous souhaitez atteindre, je peux vous aider à enrichir les outils et les supports pédagogiques que vous utilisez ou vous apporter ma contribution sur les moyens d’y parvenir en terme de communication.
Je me tiens, dans ce cadre, à votre disposition, vous pouvez me contacter au 06 95 04 16 47.
En vous souhaitant une agréable journée,
Bien cordialement,

Sabrina Matelet Hardial
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]